Quand je vous disais que quand j’ai une mauvaise expérience, je ne recommence pas de suite, la preuve est là : je n’ai réessayé le traitement qu’en septembre 2016 ! Presque 1 an s’est écoulé entre les deux essais. Au moins on ne pourra pas me reprocher d’avoir voulu aller trop vite ! J’ai laissé le temps à la nature de faire son travail mais apparemment elle a été fainéante !

J’ai donc pris mes 2 comprimés pendant 5 jours. Lors de l’échographie de contrôle, j’ai eu la bonne surprise de voir que le Clomid avait fait effet du premier coup sur mon ovaire gauche ! J’étais heureuse et je me disais que j’avais peut être une chance de tomber enceinte.

J’ai eu 4 jours de retard. Le 17 octobre je me suis donc rendu chez le gynéco et là ça a été le pire moment lorsque j’ai vu à l’échographie un gros rond noir…Le follicule s’est transformé en kyste…Je n’avais pas ovulé…La dose de Clomid était trop forte…Le gynéco m’avait prescrit du Nomégestrol arrow pendant 20 jours pour le faire partir. Sauf que je n’ai pas supporté ce traitement ! Je l’ai pris pendant 10 jours et le kyste n’avait pas bougé d’un poil.  A la place je devais reprendre le Duphaston pendant 1 mois. Nous sommes le 7 novembre. Le kyste est partit à moitié. Je dois continuer le traitement encore 7 jours. Mais ce que je ne vous ai pas encore dit c’est que j’ai eu des saignements du 1er au 18 novembre en continu ! J’étais épuisé ! C’était le kyste qui partait, le traitement…J’ai du prendre des comprimés de fer pour compenser toute cette perte ! J’ai pris mon dernier comprimé de Duphaston le 14 novembre. Le 5 décembre je voulais être sûre que cette cochonnerie de kyste était partit. Et c’était bien le cas ! Quel soulagement ! Mes règles devraient venir toute seule d’ici une quinzaine de jours. Et si ce n’est pas le cas, je devrais reprendre le Duphaston pour les provoquer.

 Quelle histoire…Et deux cycles perdus…Je suis évidement triste mais c’est la vie. Je ne pouvais pas prédire qu’au lieu d’ovuler, j’allais avoir un kyste…Je ne savais même pas que ça pouvais arriver ! Maintenant que je le sais, j’ai encore moins envie de prendre le Clomid…

Reste Zen Choupinette