Il y a des jours où j’arrive à gérer la situation. Il y a des jours où tout s’écroule.

Je n’arrive pas à penser positif tous les jours et pourtant j’ai de quoi être heureuse.

Premier point : Je suis mariée à un homme merveilleux. Certes il n’est pas parfait mais personne ne l’est. Moi en premier. Il m’aime, je le vois à sa manière de me regarder, de me faire des câlins. Je n’ai aucun doute. On s’aime. Je sais qu’il fera toujours en sorte de me faire plaisir. Il est même prêt à prendre des cours de danse avec moi car il sait que j’ai besoin de sortir de la maison et de faire une activité avec lui.

Deuxième point : J’habite dans notre maison. C’est génial d’avoir son chez soi tout beau et tout neuf !

Je me rappel tout ça quand ça ne va pas.

Avoir le projet de fonder sa famille n’est pas simple. Je ne peux pas faire grand-chose de plus à part espérer encore et encore chaque mois que les règles n’arrivent pas.

Vouloir tomber enceinte c’est être en permanence dans un tourbillon mêlant la joie (quand je crois que je vais ovuler) et la tristesse (quand je découvre que je n’ai pas ovulée et qu’un kyste s’est installé à la place…).

Le pire c’est que je suis une personne impatiente. Très impatiente. Quand je fais quelque chose, j’aime que ça aille vite sinon je m’énerve très vite…

 

Je sais que je dois continuer à garder le moral coûte que coûte mais des fois j’ai l’impression que les hormones ne m’aident pas trop !  

Reste Zen Choupinette